Initié et géré par l’asbl Prométhéa depuis 2003 et soutenu structurellement par la Région de Bruxelles-Capitale , le Collectif Bruocsella compte aujourd’hui plus de 25entreprises mécènes. Le Collectif Bruocsella est un exemple de mécénat collectif, une tendance actuelle du mécénat d’entreprise en plein essor.

 

Une dimension tripartite

La spécificité du collectif d’entreprises Buocsella réside dans la notion d’association tripartite. Prométhéa asbl, à l’origine du projet, met à disposition son expertise pour ce qui est de la coordination générale mais également de la gestion du réseau des membres et la sélection des projets candidats. La Région de Bruxelles-Capitale a accepté d’encourager l’initiative dès sa création. Elle apporte un soutien financier structurel à Prométhéa pour la coordination du collectif. Chaque entreprise membre participe par une contribution annuelle, prend aprt à la sélection des projets et au développement de l’initiative. En outre, il arrive régulièrement que l’une des entreprises membres complète le prix par un mécénat en compétences.

 

Le collectif Bruocsella, un mécénat pour Bruxelles

La notion d’appartenance à une région est fondamentale pour les membres de Bruocsella. Le territoire est un espace qui fait sens pour l’engagement collectif des entreprises. Il unit les entreprises membres du collectif, implantées ou actives dans la Région de Bruxelles-Capitale et soucieuses de contribuer à l’amélioration de l’environnement urbain. Ce qui fait l’originalité, l’intérêt mais aussi la pérennité de Bruocsella c’est qu’ensemble, toutes tailles et tous secteurs confondus, les entreprises ont décidé de s’unir afin de soutenir des projets en faveur de l’urbanisme et de la collectivité. Une tendance qui s’est affirmée dans les choix des projets soutenus depuis 2003. 

LE PRIX BRUOCSELLA

Ensemble, les entreprises mécènes du collectif décernent chaque année le Prix Bruocsella afin d’encourager des initiatives en faveur de la ville et de contribuer à améliorer l’environnement urbain. Les projets doivent en effet, contribuer à la création, la rénovation ou la sauvegarde du patrimoine non classé ou d’éléments touchant à l’aménagement urbain. A titre d’exemple, il s’agit de projets portant sur la rénovation et/ou la réaffectation d’un bâtiment, l’aménagement et/ou la rénovation d’espaces verts ou de verdurisation, le développement de l’art public contribuant à l’embellissement de la ville… Bref, des projets pour la ville portés par les citoyens !