gingo community Prométhéa Prométhéa Prométhéa

 


 

Prométhéa, partenaire expert au sein de la Fondation Gingo

Le mécénat, pratique ancienne, connait nombre de développements récents dans les collectes de fonds. En d’autres termes, le mécénat couvre aujourd’hui une réalité vaste et variée dépassant largement la définition classique qui lui est donnée.

Attentive à faciliter le rapprochement des Institutions culturelles et des porteurs de projets avec le secteur privé via le principe des réseaux de relations, Prométhéa s’est récemment engagée dans un partenariat culturel avec la Fondation d’utilité publique Gingo.

Gingo est ainsi le premier exemple de plateforme de philanthropie collaborative permettant à des projets ayant un impact positif sur notre société de trouver du financement et de se constituer un réseau. L’objectif de Gingo est de fournir un outil technologique pour maximiser l’impact social en permettant à des associations entrepreneuriales et innovantes de réaliser leurs objectifs.

Gingo est née de l’initiative de jeunes employés de la Banque Degroof Petercam à Bruxelles, désireux d’approfondir leurs compétences autour d’un projet philanthropique. C’est donc au sein de la banque que se développe la Fondation. 

Notre association s’est inscrite dans cette dynamique en devenant partenaire, expert en matière de projets culturels et artistiques.

Rendez-vous sur https://www.gingo.community/fr pour obtenir le maximum d’informations

A voir et à soutenir ! Deux projets proposés par Prométhéa !  

Nous avons sélectionné deux projets qui début septembre seront en ligne sur la plateforme Gingo.community  

Bien différents l’un de l’autre, ils nous ont séduits par leur plue-value sociétale, par leur qualité éducative, par leur ancrage dans notre « histoire », par leur qualité plastique mais aussi par le dynamisme et le sérieux de ceux qui les portent.


Une oeuvre de mémoire réalisée par les travailleurs de CATERPILLAR de Charleroi

>> sur la plateforme GINGO le 7 septembre 2017

Des travailleurs de Carterpillar, à la veille de quitter définitivement leur usine pour cause de
Restructuration et voulant garder à Charleroi une trace de l’histoire industrielle de leur région, de leur activité, de leur entreprise et un souvenir de nombreuses années de travail au service de la
métallurgie, ont décidé de réaliser une œuvre d’art qui utilise des matériaux qui servent à fabriquer
les engins de génie-civil.
La production de l’œuvre nécessite le savoir-faire et la participation d'un grand nombre de travailleurs, issus de plusieurs ateliers.
Afin de réaliser cette œuvre imposante de 6m de haut et 3m de diamètre, les travailleurs sont aidés par deux artistes de renom, David Brognon et Stéphanie Rollin, et l’équipe du BPS22 Musée d’art de la Province de Hainaut, à Charleroi, représenté par son Directeur, Pierre-Olivier Rollin.

Cette œuvre qui intégrera les collections du Musée, sera officiellement présentée au BPS22, à Charleroi, le week-end des 7 et 8 octobre.
L’appel porte sur 10 000€ pour finaliser ce projet artistique et mémoriel.

Projet Caterpillar Prométhéa Prométhéa Prométhéa

 

 « Léopold, roi des Belges », un film d’animation du Mad Cat Studio

>> sur la plateforme GINGO  le 12 septembre 2017

Raconter l’histoire de la Belgique sous la forme d’un film d’animation insistant sur l’humour et la qualité esthétique, voilà ce que propose ce film consacré au premier roi des Belges. Histoire authentique d’un personnage mélancolique, attachant, idéaliste, intègre et généreux, il a tout du héros classique. Il s’agit d’un vrai film d’animation, un film historique, pas un documentaire.

«Léopold, Roi des Belges» est un film d’animation tout public et pour tous les âges. Il vise à intéresser à l’histoire de notre pays, en faisant usage de l’humour et d’une certaine « vulgarisation de l’Histoire ».
Mais l’oeuvre de divertissement comble les attentes d’un public averti cherchant une véritable info historique – l’exactitude des évènements et les détails sont avalisés. Les décors sont reconstitués sur base de tableaux du 19e siècle
Ce film s’adresse avant tout aux Belges, mais aussi à un public étranger. Le film est doublé en néerlandais et sous-titré en allemand.

Studio d’animation 100% belge, le Mad Cat, fondé en 2013, possède déjà de solides références.
L’asbl bénéficie d’un savoir-faire non négligeable inculqué en production par les directeurs artistiques d’importantes sociétés audiovisuelles parisiennes. «Léopold, Roi des Belges » du réalisateur Cédric Vandresse est le premier film de ce jeune studio et a déjà séduit ARTE qui l’a acheté en prévente.

Le Mad Cat Studio recherche encore 20 000€ pour boucler un budget serré pour ce film en 2D de 45 minutes.

Léopold, le film Prométhéa Prométhéa