Histoire de Mécène:
Renaud Chevalier pour Assar Architects

Membre de Prométhéa, investi dans le collectif Bruocsella, parrain du projet "Raining Poetry in Brussels"... Assar Architects ce sont aussi plus de cinq autres projets soutenus indépendamment !

Rencontre avec Renaud Chevalier 

Pourriez-vous nous dire quelques mots sur le bureau Assar ?

ASSAR ARCHITECTS est un bureau d’architectes actif depuis plus de trente ans à Bruxelles historiquement, mais également en Wallonie, en Flandre et au Luxembourg. Et de manière plus ponctuelle dans d’autres pays européens et africains. Notre activité se développe autour de projets d’envergure et englobe différents types de programmes, entre autres du logement, du bureau, des hôpitaux, des laboratoires, des bâtiments pour des institutions publiques. Le bureau compte environ 150 collaborateurs répartis sur quatre sites (Bruxelles, Anvers, Liège et Luxembourg).

Avez-vous une politique de mécénat bien définie ?

Pas réellement, mais nous essayons toujours de soutenir des actions qui ont un lien avec notre entreprise (architecture, environnement, immobilier) ou dans lesquelles un ou plusieurs de nos collaborateurs s’investissent.

Qu'est-ce qui vous motive dans le choix des projets ? Avez-vous certains critères ? Ou fonctionnez-vous par coup de cœur ?

En effet nos critères sont plutôt de l’ordre du coup de cœur, mais comme énoncé précédemment nous essayons toujours qu’il y  ait un lien avec nos activités, que ce soit dans le thème ou au-travers de valeurs que véhiculent les projets que nous soutenons.

Etes-vous attentif à soutenir des projets qui ont les mêmes valeurs que vous ?

Bien entendu, c’est important pour nous que nous puissions nous identifier aux projets que nous soutenons.


Pourriez-vous dire quelques mots sur les projets que vous soutenez ?

Le collectif Bruocsella pour commencer. Pouvoir soutenir des projets portés par des personnes très souvent jeunes et qui mettent en valeur le patrimoine matériel et immatériel bruxellois est important. De plus que les autres mécènes soient aussi des entreprises bien implantées à Bruxelles renforce cette démarche.

WeForest est une ONG belge à l’origine, actuellement active dans 20 pays sur trois continents. Sa mission est de lutter contre la déforestation et le réchauffement climatique en plantant des arbres. L’action se fait par les communautés locales et permet de la sorte également de poursuivre un but social au-delà de l’objectif environnemental. Nous avons pris l’engagement depuis 5 ans de supporter WeForest en finançant la plantation de nouveaux arbres à chaque fois que nous achevons un projet. Pour utiliser une image, nous pouvons dire que, vu qu’un arbre se plante sur un mètre carré, pour chaque mètre carré bétonné, nous en rendons un à la nature. Un arbre par mètre carré. Bien entendu nos projets architecturaux vont au-delà du simple fait de couvrir le sol de béton…


ArchiUrbain, est une émission télévisée, actuellement aussi des capsules internet mettant en valeur des projets d’architecture. Au départ focalisé sur Bruxelles, actuellement le projet s’étend également en Wallonie. Il ne s’agit pas d’une ONG dans ce cas-ci, mais plutôt d’un projet qui nous tient à cœur car il favorise la diffusion de l’architecture auprès du grand public. Trop souvent, on ne voit que l’aspect immobilier d’un projet. En donnant la parole également aux architectes, le public peut mieux comprendre la philosophie d’un projet, ce qui a motivé client et l’auteur de projet.

La Fondation pour l’Architecture dont les activités ont récemment été intégrées dans le CIVA (Centre International pour la Ville et l’Architecture). Pendant plusieurs années nous avons soutenu la Fondation, principalement pour ses programmes de stages pour enfants. Dans ce cas-ci donc il s’agit plutôt de promouvoir l’architecture auprès d’un jeune public, pour essayer de susciter de nouvelles passions pour l’architecture dès le plus jeune âge. Non pas pour espérer en faire tous de futurs architectes mais également pour sensibiliser un plus grand public (les enfants et à travers eux leurs parents aussi) à la qualité du patrimoine architectural bruxellois et belge.

La Chapelle Musicale Reine Elisabeth a construit récemment une extension pour pouvoir développer ses activités et accueillir dans de meilleures conditions des jeunes talents et des virtuoses en devenir. Nous avons très modestement contribué au financement de ce projet qui est par ailleurs une belle réussite architecturale. 

A côté de ces soutiens structurels, nous participons également à des projets, sportifs (course à pied, courses cyclistes, …) ou culturels (concerts, soirées événements, …), qui sont organisés au profit d’associations diverses, de lutte contre la pauvreté ou pour la recherche médicale.

S'agit-il uniquement de soutiens financiers ou cela se traduit-il parfois par des conseils ?

Il s’agit principalement de soutiens financiers, mais parfois nous nous impliquons aussi dans la structure, comme par exemple la Fondation pour l’Architecture dont je suis administrateur. Cette année j’ai également accepté de parrainer Mélanie Godin, la lauréate du prix Bruocsella, pour son projet Raining Poetry.


Vos collaborateurs sont-ils au courant des projet soutenus ?

Nous essayons de les tenir au courant de la plupart de nos actions, mais il est certain que nous avons encore un peu de travail à faire de ce côté-là.


Quel est le projet que vous avez soutenu et dont vous êtes le plus fier ? Ou celui qui vous tient le plus à cœur ?

J’ai été très enthousiasmé par le projet Raining Poetry qui a remporté le prix Bruocsella de cette année. C’est également la raison pour laquelle j’en suis le parrain. Il est simple dans son concept, et pourtant il combine plusieurs aspects très intéressants, la poésie, le graphisme, le climat belge, la participation du public et d’étudiants, des techniques avancées pour la production du projet (pour les pochoirs et la peinture). Et il est porté par une personne très dynamique qui communique très bien son enthousiasme pour apporter une touche de poésie graphique à notre ville, dont peuvent profiter tous les piétons

 

 

Nous en profitons pour vous donner quelques détails sur le projet

« Raining Poetry in Brussels » porté par l’asbl L’Arbre de Diane,

Lauréat du Prix Bruoscella by Prométhéa 2017.

 

L’asbl “L’arbre de Diane” a pour but de servir la poésie et la littérature, dans toutes les langues et sous toutes ses formes, en visant à toucher le grand public et, plus particulièrement, les jeunes. Dans l’objectif d’une réappropriation de l’espace public, la favorisation des interactions interculturelles et intergénérationnelles, Raining Poetry in Brussels veut susciter la créativité et créer un espace d’inspiration et de création culturelle.

Puisque nous fêterons, en 2018, les 50 ans de « Mai 68 », le projet s’inscrit dans l’assumation et la revendication du multiculturalisme bruxellois. En sensibilisant le public à la poésie, afin de la rendre plus accessible à tous, « L’arbre de Diane » veut participer à la revitalisation des quartiers par l’art.