Groupe CMI : 200 ans, ça se fête !

En 2017, le Groupe CMI fête ses 200 ans d’existence. L’occasion de revenir, en compagnie de Bernard Serin, PDG du Groupe, sur une belle histoire, qui appartient à toute une région, sur les grands rendez-vous du bicentenaire, mais aussi sur le parcours mécène de cette entreprise liégeoise.

 

Prométhéa :  « 2017 est une année particulière pour CMI ? Pourquoi ?

Bernard Serin : En 2017, le Groupe CMI fête ses 200 ans d’existence. C’est en effet en 1817 que John Cockerill, s’installe à Seraing, au château qui porte aujourd’hui son nom. Il lancera la révolution industrielle et le développement de la mécanisation de l’industrie.

Cette date marque le début de l’aventure Cockerill. Et l’histoire est belle ! Elle a traversé le temps, les crises et a toujours su se renouveler et se réinventer pour donner une réponse aux préoccupations de chaque époque. C’est une histoire qui appartient à toute une région.

Le Groupe CMI perpétue le métier de John Cockerill, celui d’équipementier. Aujourd’hui, nous sommes la dernière entreprise à porter le nom « Cockerill ». Notre quartier général est toujours situé au Château Cockerill à Seraing. Et surtout l’esprit, la vision et la pugnacité de John Cockerill inspirent toujours les projets d’innovation de CMI.

Soucieux de conserver et de mettre en valeur ce patrimoine industriel, le Groupe CMI a créé la Fondation privée John Cockerill. La Fondation a pour ambition d’entretenir, de développer et de transmettre l’héritage légué. Dans cet esprit, elle coordonne et soutient toute action qui permet à la collectivité de se souvenir du passé pour comprendre le présent et se projeter dans le futur. Il s’agit en quelque sorte d’identifier et de partager les clés de compréhension de l’aventure humaine et industrielle de Cockerill et de ses héritiers.

 

 « Vous avez donc créé la Fondation John Cockerill. Est-ce que cela signifie le début d’une aventure sociétale pour CMI ? »

Il s’agit sans aucun doute d’une aventure. Mais celle-ci n’est pas neuve. Le Groupe CMI a toujours eu à cœur de préserver le patrimoine dont il est dépositaire.

L’actionnariat du Groupe CMI est familial. La préservation de l’héritage culturel et patrimonial de John Cockerill est une préoccupation quotidienne. Le début des travaux de restauration du château il y a un peu plus de 10 ans en est un formidable exemple. Classé au patrimoine immobilier de Wallonie, le château et ses abords auront bénéficié ainsi d’une restauration intérieure et extérieure complète. La participation du Groupe CMI au projet de revitalisation urbaine de la Ville de Seraing en est un autre exemple. Dans ce contexte, l’extension du siège, l’Orangerie représente un geste architectural fort, en entrée de ville.

Le Groupe CMI soutient également des initiatives culturelles liégeoises comme le nouveau Centre International d’Art et de Culture, la Boverie. Le Groupe CMI est également membre de Co-legia, collectif d’entreprises mécènes au sein de Prométhéa. Aux côtés d’entreprises, grandes et petites, le collectif récompense chaque année des initiatives qui boostent la créativité et l’innovation des projets culturels liégeois.

La Fondation John Cockerill va un pas plus loin. Elle va nous aider à structurer toutes ces démarches culturelles et patrimoniales et pourquoi pas, s’étendre ensuite à d’autres aspects de notre responsabilité sociétale.

 

 « Pouvez-vous nous parler des grands rdv’s du bicentenaire ? »

CMI est une entreprise privée avec une histoire publique. La Fondation John Cockerill est engagée aux côtés du Groupe CMI et de partenaires institutionnels, publics et privés dans l’organisation d’événements grand public liés au Bicentenaire de John Cockerill : une exposition « John Cockerill, 200 ans d’avenir » à La Boverie (Liège) du 2/6 au 17/9/2017, un livre sur le Château Cockerill avec l’Institut du Patrimoine Wallon, un film sur la vie et l’héritage de John Cockerill coproduit par les Films de la Passerelle, un colloque sur le rôle de l’industrie de demain, un prix « John Cockerill » à l’innovation au niveau national et international, …

Il s’agit d’un programme résolument tourné vers la collectivité. Cockerill, c’est en effet l’histoire de la Wallonie qui sous l’impulsion d’un homme, devient la deuxième puissance industrielle au monde. C’est l’histoire de nos paysages, de nos bassins industriels, de nos familles. Cockerill, c’est un état d’esprit qui marquera des générations de travailleurs. C’est aussi un nom connu aujourd’hui encore à travers le monde. Il faut cultiver cet héritage et l’utiliser pour se projeter dans l’avenir. La Wallonie a encore de grandes choses à accomplir…

 

Pour en savoir plus sur le bicentenaire, rendez-vous sur https://vimeo.com/202896589