visuel des caius 2024

Pour cette 30e édition, Prométhéa s’est associé à BeCraft afin d’identifier l’artiste qui réalisera les Caïus.

BeCraft est une association professionnelle valorisant les Arts appliqués contemporains des régions de Wallonie et de Bruxelles. Céramique, verre, bijou, papier, textile, design d’objet sont, entre autres, les domaines créatifs dans lesquels s’inscrivent les artistes qui y sont soutenus et promus. L’association regroupe près de 80 artistes reflétant la diversité de la création actuelle en matière d’Arts appliqués contemporains. 

Studio Biskt, un duo d’artistes pour les Caïus 2024

Au croisement de l’art et du design, la collaboration de Charlotte et Martin se caractérise par leur dualité et le contraste qui les rassemble. Un univers double où les idées naissent d’hybridations entre procédés industriels et savoir-faire manuels. Charlotte et Martin portent une attention particulière à la manière dont l’objet se crée. Les multiples expérimentations participent à l’apparition de nouvelles formes et fonctions qui puisent leurs inspirations dans le domaine architectural et industriel.

Ils nous font le plaisir de répondre à quelques questions.

Martin est designer et  Charlotte est céramiste. Nous dirions donc que notre travail est à mi-chemin entre le défi technique et l’intention plastique, à mi-chemin entre l’objet et la sculpture.

Depuis quelque temps maintenant, nous nous sommes focalisés sur une technique en particulier: l’extrusion de terre. C’est grosso modo la même chose que les churros à la fête foraine. Une pâte est poussée à travers un profil pour créer une forme particulière (carrés, ronds, étoiles, U…). Ce processus est largement répandu dans le secteur industriel, un peu moins lorsqu’il s’agit d’artisanat.

Studio Biskt, un duo d'artistes pour les Caïus 2024

Nos compétences croisées nous permettent de créer rapidement de nouvelles filières d’extrusion, ce qui induit une forte possibilité d’expérimentation tout au long du processus de création. Cette approche nous permet de produire des pièces en série tout en conservant leur caractère individuel, influencé à la fois par la machine, la matière et notre propre intervention. 

Nous sommes fortement inspirés par le processus de fabrication et la création d’objets du quotidien, l’espace urbain et l’architecture. Ces questions influent grandement sur notre travail, lui apportant une dimension conceptuelle.

En céramique, la taille du four est souvent une contrainte, mais cela ne nous pose pas de problème. Nous apprécions travailler avec des modules, ce qui nous permet de créer des espaces modulaires. Cette flexibilité artistique est au cœur de notre démarche.

L’extrusion, en tant que méthode industrielle, est souvent associée à la production en série et à la réplication de formes standardisées. Cependant, notre approche s’ inspire de l’industrie pour créer des pièces uniques qui reflètent une fusion créative entre ces deux domaines.

Ainsi, l’art et l’entreprise semblent opposés à première vue, mais ils peuvent mutuellement s’enrichir. Les synergies entre ces deux domaines peuvent conduire à des collaborations fructueuses, où l’innovation artistique rencontre la discipline structurée de l’entreprise. 

On aime beaucoup travailler pour des commandes, car on sort de notre zone de confort. On se pose d’autres questions, on amène d’autres idées de réflexion et c’est assez intéressant . Chaque commande offre une opportunité d’apprentissage. 

Pour nous le trophée représente la reconnaissance, celle de l’énergie investie, celle du temps passé. C’est également symbole d’une certaine forme d’accomplissement, comme une étape sur laquelle on peut s’appuyer pour continuer d’avancer. Dans tous les milieux, qu’ils soient culturels, créatifs ou entrepreneuriaux, la mise en avant de certains acteurs par leurs pairs est source de motivation et d’innovation.

Évidemment ! Bien que nous tentons toujours de coller à notre marque de fabrique, à savoir l’extrusion de terre, nous cherchons à adapter la mise en forme, la taille et le profil d’extrusion, en fonction du projet.

Dans ce cas précis, nous voulions parler du cheminement professionnel. Pour nous, le trophée représente une étape au beau milieu d’une aventure entrepreneuriale souvent beaucoup plus vaste. Notre intention est de symboliser ce cheminement sous forme d’un drapé qui se déplie, se défroisse peu à peu tout comme les idées et les intentions se clarifient au fur et à mesure du temps.

Bio

Charlotte est née en 1989 à Paris.

Elle a étudié la céramique à ENSAV La Cambre à Bruxelles où elle termine son Master en 2015.

Principalement influencée par la ville, Charlotte se questionne sur l’impact des espaces privés et publics, sur l’organisation des rues et des espaces urbains.

Après diverses expériences de travail, elle co-fonde Studio BISKT en 2018.

Martin est né en Belgique en 1990.

En 2008, il intègre la section de design industriel à La Cambre et en sort cinq années plus tard avec un master. Obsédé par les processus de fabrication, Martin nourrit énormément d’espoir dans le rassemblement des secteurs industriel et artisanal. Déjà co-fondateur de Mekanika, une plateforme open source permettant l’achat et le développement d’outils et machines en kit, il co-fonde Studio Biskt la même année.       

Studio Biskt, un duo d'artistes pour les Caïus 2024